Top 10 des choses à faire à Chicago

Après un premier séjour à Chicago en plein hiver 2008, j’avais hâte de revenir visiter cette belle ville. 10 ans après, la ville est plus agréable que jamais. Voici, une liste d’activités à faire pendant un court séjour de 3 à 4 jours :

 

1.Croisière architecturale sur la Chicago River:

Rien de mieux pour commencer un séjour à Chicago que de monter à bord de l’un des bateaux naviguant sur le fleuve Chicago River. On y apprend beaucoup de choses, c’est passionnant. Il existe plusieurs compagnies proposant des circuits de la sorte. On a opté pour « Lady Cruise Architecture tour »; une heure trente de visite guidée. Pensez à réserver avant pour être sûrs d’avoir une place. ($ 112,68 pour deux)

 

IMG_2843IMG_2664

 

2. Une visite de la ville par un guide local grâce à « Chicago Greeter »:

Les  bénévoles de l’association Chicago greeter, des habitants de Chicago,  vous font découvrir la ville à pied. Notre guide, Ann, nous a fait entrer dans un très grand nombre de buildings, les uns plus beaux que les autres. A chaque fois, elle nous en a raconté l’histoire et les particularités. Le tour a duré près de 3 heures et le tout en français!!

 

Tiffany Dome
Chicago Cultural Center’s Tiffany Dome

 

3. Monter en haut d’un gratte ciel:

IMG_3183

Une petite préférence pour la vue du haut de la John Hancock Tower mais celle de la Willis tower est sympa aussi. Pourquoi pas faire les deux? L’ une en journée, l’autre en début de soirée.

Pour la John Hancock Tower, vous avez le choix d’aller, soit au 360 deck avec l’attraction « Tilt », soit d’aller boire un verre ou manger un morceau au 96ème étage au « Signature Lounge ».

Liens ici :  vidéo du Tilt

En haut de la Willis Tower, c’est le « Sky deck » l’attraction. Regardez là: Willis Tower Sky Deck

Skydeck : ($ 48,00 pour 2 pers.)

4. Manger une deep dish pizza: enfin je veux dire manger de la deep dish pizza parce que pour la manger en entier faut y aller! Chicago regorge d’excellents restaurants mais pour une première visite, commencez par le classique. Il y a environ 40 minutes d’attente pour obtenir sa pizza, cuisson oblige.

Chez « Gino’s East », par exemple:

IMG_2924

 

 

IMG_2918

Il y a dix ans, j’avais mangé une pizza au Gino’s North. Autre lieu autre ambiance. Un petit resto avec un bar; une dame âgée italienne y fait les pizzas. J’en garde également un bon souvenir. Gino’s North Pizzeria

5. Aller voir un match de baseball, de Hockey ou de Basketball:

Petite hésitation entre baseball ou hockey.. Finalement on est allé voir un match de baseball avec l’équipe des Cubs dans le beau stade Wrigley Field.

Notre choix s’est porté sur les Cubs plutôt que les White Sox, l’autre équipe de Chicago, (même si ces deniers sont bien plus performants). J’avais lu que le public, de fervents supporters, était très enthousiaste. En effet, la quasi totalité des spectateurs portait un tee-shirt, une casquette aux couleurs des Cubs.

Le stade est facilement accessible en transport en commun via la Red Line. Le quartier autour est sympa également.

IMG_3013

J’avais opté pour des places affichées à 14 $, celles tout en haut. TTC, pour deux nous en avons eu pour 48 $.

le plus intéressant étant d’observer le public!

mais restez attentifs, la balle termine sa course de temps en temps dans les gradins!

6. Aller écouter un concert de blues

Pas fait cette année, c’était au programme mais la fatigue a nous eu raison de nous. Et puis, on était tellement bien dans notre petit bed and breakfast.

Il y a dix ans j’ai passé une soirée au Green Mill situé au Nord de Chicago. C’était magique! Il existe de nombreux bars proposant chaque soir des concert de blues et jazz.

7. Faire un tour du loop en EL

ça parait un peu simple mais oui ! Montez dans la dernière voiture et faîtes un tour au milieu des grattes-ciels..

Nous avions chacun un pass illimité pour la journée à 10 $ valable aussi pour les bus. Il existe des pass pour plusieurs jours. Si vous logez directement au centre ville, vous en aurez pas besoin. Downtown est faisable à pied. Le ticket pour un trajet avec deux transferts est à 3 $. On les achète dans les guichets automatiques.

IMG_3629

 

8. Aller visiter un musée

A Chicago, les musées de qualité ne manquent pas!

Pour les amateurs d’Art, d’histoire … vous avez le Chicago Institute Of Arts. Il est génial mais monsieur n’est pas du tout fan d’Arts… alors ça sera pour une autre fois. Il y a dix ans j’ai fait la visite de ce musée. De célèbres tableaux y sont exposés dont « Nighthawks » de Edward Hopper. L’institute of Arts est très facile à trouver, le mieux étant de s’y rendre à pied.

Le début de la route 66 matérialisée par le fameux panneau se trouve non loin (croisement East Adams Street et South Michigan Avenue)

Les jeudis, le musée est ouvert jusqu’à 20h00. lien vers site ici :Chicago Institute of Arts

un autre musée à Chicago :  le Museum Of Science and Industry ici : Museum of Science and Industry

La visite d’un musée si elle n’est pas dans vos plans initiaux, elle peut être un excellent plan b en cas de mauvais temps.

9. Aller se balader à Logan Square/ Wicker Park (West Town)

Je propose de sortir du centre ville pour aller se promener dans les quartiers au Nord l’ouest de Downtown. On quitte les gratte-ciels pour les maisons en briques, les parcs, les petits cafés et restaurants de quartier. Même si les rues les plus fréquentées sont très « tendance » et cool, ces quartiers restent, me semble-t-il,  des quartiers résidentiels et authentiques. Pour aller diner, photographier du street art… à découvrir!

Nous dormions à Bucktown, quartier au nord de WickerPark. C’est sympa de prendre « The 606 », une ancienne de voie de chemin de fer abandonnée qui a été reconvertie en passage pour piétons et cyclistes. Elle s’étend sur 7 miles. On a commencé notre balade pas loin de l’arrêt Western et on a marché tranquillement jusqu’à l’arrêt Damen. Cette station est située sur la blue line, elle vous dépose à deux pas de Nord Milwaukee Avenue où les boutiques à la mode sont présentes.

IMG_3225

Nous avions préparé notre séjour à Chicago  avec:

le top 6 des inattendus en road-trip aux USA

 

1. Les WC: aux Etats-Unis, les routes sont larges, les maisons spacieuses, le territoire immense.. en revanche, les tuyaux sont étroits. En somme, faîtes la grosse commission en plusieurs fois… j’exagère à peine!

Le 2ème jour à San Francisco chez notre adorable hôte Jason (airbnb), mon homme sort des toilettes et me dit « oups, c’est bouché je crois! », pareil à Minneapolis cette année … ça m’a rappellé mon année aux Etats-Unis dans ma première famille d’accueil y a dix ans. Demandez une ventouse, tout rentrera dans l’ordre. (attendez vous à avoir The Ventouse le gros engin)

et puis, s’il vous plaît, rassurez-nous, ça vous est aussi arrivé, pas vrai??

2. Toilettes publiques: tu t’arrêtes au toilettes à l’aéroport, dans un centre commercial, ou ailleurs .. tu fermes la porte, tu ouvres ton pantalon, tu t’apprêtes à .. eh mais attends tu peux voir la personne qui attend son tour malgré la porte fermée! Eh oui, la porte et la cloison ne se touchent pas et laissent carrément un écart. C’est normal, pas la peine de changer de WC. De la même façon, jette un coup d’oeil en bas droite ou à gauche, tu vois très distinctement les pieds et mollets de tes voisins… La raison? la sécurité publique? Economie de matériaux? On s’y habitue mais c’est déroutant les premières fois.

Quand tu cherches les toilettes demande: where’s the restroom? ou where’s the bathroom?

3. A quoi il faut t’attendre à San Francisco: La ville est magnifique, hyper photogénique et mignonne comme tout. Ce qui peut frapper: la pauvreté à même les rues. Un grand nombre de SDF vivent dans la ville où ils peuvent.. Le matin pour rejoindre le Pier allant à Alcatraz, on a pris le métro jusqu’au centre. A sortie de la bouche du métro, comme le font les working men et women de la City, on a enjambé les personnes sans abri qui terminaient leur nuit sur le trottoir.

Plus tard dans la journée,  une personne a (excusez-moi le terme) chié sur un banc à côté de nous alors qu’on attendait le bus. Je veux pas polémiquer sur la société américaine mais juste vous prévenir. Par moments, on est loin de la carte postale.

4. La politesse: changement de pays, changements de code.

Là-bas, tu ne feras pas la bise aux gens, jamais! Quand tu connais bien la personne, un hug et une frappe dans le dos pour saluer l’autre est commun.

Dans les files d’attente, tu oublies d’essayer de gruger une place, tu patientes sagement attention à l’ordre d’arrivée!

L’heure c’est l’heure (voire même un peu avant).

Dans la rue, même quand il y a beaucoup de monde tu bouscules pas ton voisin, tu ne marches pas à deux centimètres de lui et tu t’excuses quand tu entres dans sa « zone ». Cela vaut surtout pour le Midwest. On a trouvé que la « zone » était encore plus large. Monsieur a adoré ne pas être dérangé!

J’ai oublié de préciser qu’en voiture les américains n’aiment pas qu’on roule trop près d’eux.

5. How are you? : Dans les magasins, les vendeurs, les caissiers te posent systématiquement la question: Hey How it’s going? ou Hey How are you? Ils sont tout sourire et très friendly mais ne t’y trompe pas, ils cherchent pas à se faire des amis. Ici, c’est comme ça, c’est une manière de saluer. Ne te casse pas trop la tête à répondre précisément. Une brève réponse du genre « good and you? « suffira.

Mais, si tu es plus à l’aise, c’est aussi être l’occasion d’exercer le small talk :

6. Small Talk:  On a trouvé que dans les coins plus paumés les gens venaient encore plus spontanément discuter avec nous. Le small talk? C’est de la pure politesse on dirait mais c’est plus que ça. Les américains croisés vous demandent souvent d’où vous venez ce que vous allez faire.. ils vont certainement vous parler de leur voyage en France ou vous parler de quelqu’un dans leur entourage qui est en France. Ils vous donneront facilement des conseils si vous leur demandez. Je suis pas experte en small talk, souvent je commence par parler du temps ou dire que l’endroit est vraiment beau ou que les pancakes sont justes trop bonnes… Ils sont toujours agréables ces petits échanges et puis ça permet d’exercer son anglais! Dans le Midwest, le small talk est roi, c’était cool!

Voici le lien vers la chaîne de Christina Rubuffet qui vous expliquera mieux que moi ce qu’est le small talk

7. Les prix affichés : sont souvent sans les taxes.. vive la surprise à la caisse. Cela varie selon les villes et les états.

A Chicago, les prix  des vêtements sont affichés hors taxe alors que dans le Minessota, il y a pas de taxes sur ces articles ni sur les chaussures. De même que les activités: deux places pour un match de baseball affichées à 14 $ chacune vous coutera en tout 48 $.

8. La conduite aux USA : de manière générale la conduite est facile et agréable où que vous alliez. Même à Los Angeles, en débit des bouchons les automobilistes américains restent calmes et posés. Les carrefours et les rues sont larges, les voitures automatiques.

Pour autant, Il y a quelques trucs, tout de même, à savoir avant de se lancer sur la route, en particulier :

  • l’emplacement des feux de signalisation :

 

  • le passage au rouge si vous tournez à droite est de rigueur si la voie est libre. L’homme était perturbé au départ mais il a vite pris l’habitude.

 

  • pour ce qui est des parkings payants publics, souvent vous payez avant ou après en renseignant les numéros de la plaque d’immatriculation dans les bornes prévues.
    • Attention au sens : Dans la ville de  « La Crosse », on s’est garé à l’envers, c’est à dire , en marche arrière .. résultat 20 $ d’amende ! En sortant de la voiture, j’avais trouvé drôle qu’on soit les seuls à se garer ainsi… bref, lisez bien les panneaux et faîtes comme les autres.

 

Valise pour un road-trip de 15 jours

A chaque voyage, notre règle est de partir « léger » ou plutôt « pas trop lourd ».

On prend avec nous:

  • deux petits trolleys allant en cabine : dimensions
  • un sac à dos chacun

dans nos valises, nos indispensables:

  • 3 pantalons chacun: j’opte pour les pantalons stretch de couleur foncée
  • 4 tee-shirts, 2 pulls et 1 gilet à capuche
  • doudoune ultralight de Patagonia: tellement pratique!
  • une écharpe/foulard allant avec tout : ma préférée celle en cachemire de couleur grise chaude et chic!
  • une mini trousse avec mon maquillage avec 1 mascara, 1 crayon pour les yeux, du brush (histoire d’avoir bonne mine) et 1 baume pour les lèvres légèrement teinté
  • une mini trousse de toilette: avant de partir je remplis des miniatures de gel douche, shampoing.. Une fois sur PLACE, soit j’en achète LÀ-BAS, soit j’utilise les miniatures disponibles dans les hôtels
  • une mini trousse de secours: cachets pour maux de tête et ventre, pansements, collyre…
  • « packing cubes »: pour ranger nos vêtements. Je ne plie pas mes vêtements, je les roule et les mets dans les pochettes. Ils prennent ainsi moins de place et ne froissent pas. Je ne pourrai plus partir sans! On les prend avec nous à la laverie quand on fait notre lessive et on range de suite nos fringues propres dedans.
  • les sous-vêtements: j’en prends un maximum même si nous faisons notre lessive à mi-chemin

dans nos sacs à dos, on prend:

  • notre « matos » : chargeurs de téléphone, adaptateur usb pour allume-cigare voiture, adaptateur universel + usb pour prise de courant, oreiller de voyage gonflable, 2 stylos, 1 carnet de note, 2 gourdes

Partir léger nous évite de craindre la balance à l’aéroport. Chacun de nos trolley n’a jamais dépassé les 10 kilos. On part toujours avec de la place disponible car on achète toujours quelquechose là-bas.

Lors du dernier voyage, monsieur a refait sa garde robe chez Carhartt au Mall of America de Minneapolis! Et moi, je craque toujours pour des affiches ou des produits de beauté que l’on ne trouve pas chez nous!

Et puis, on ramène à chaque fois quelques souvenirs pour nos proches.

Et toi, quels sont tes habitudes en terme de bagages ? Dis moi tout.

Top 10 des indispensables en road-trip

On commence par la base :

1. PASSEPORT + ESTA:

Il te faudra posséder un passeport biométrique. Il peut être fait dans n’importe quel commune équipée du dispositif. Si tu te maries et que tu prends le nom de ton conjoint pense à le refaire en y faisant ajouter ton nom usuel. Il est valable 10 ans, renouvelle le dans les 6 mois avant la fin de la date limite de validité.

Pour entrer sur le territoire américain, tu auras besoin en plus de ce passeport d’un ESTA si tu restes moins de mois de 3 mois. Au delà, tu auras besoin d’un VISA. Il coûte 14 dollar et il est valable deux ans. L’autorisation électronique se fait sur le site officiel : ESTA

Dans l’avion, on va te distribuer une petite fiche = déclaration pour la douane. Le plus simple tu l’a rempli tranquillement à bord de l’avion. Ne fais pas comme moi, c’est à dire, n’oublie pas de répondre aux questions même quand les réponses sont négatives. A Chicago, le jeune douanier était sympa il l’a fait pour moi…

A San Francisco, l’accueil était beaucoup plus brutal !

2. Lire un guide de voyage :

le guide du Routard, le Lonely Planet ou le Petit Futé …

et aller piocher dans les nombreux blogs sur internet Le top 5 des blogs à suivre pour préparer son road-trip

3. Acheter des dollars et en petite coupure c’est plus pratique!

4. Souscrire une assurance voyage :

On a choisi l’assurance Chapka car le plafond de couverture était plus élevé que celui de la carte bancaire. Cela a un coût: pour deux on a payé 150 euros pour une quinzaine de jours. Faut savoir que les frais médicaux sont hallucinants là-bas. On n’est à l’abri de rien un petit tour aux urgences, ça peut vite vous chiffrer !

5. Ton permis de conduire:

Le permis international ne te sera pas utile aux USA.

6. Une bonne paire de baskets et de la crème solaire :

A prendre avec toi ou à acheter dès ton arrivée. Ce que j’aime aux States: tu peux te balader quasi partout en baskets, au resto, en ville.. c’est complément normal niveau look. Je ne prends même plus d’autres chaussures avec.. Faut dire qu’on aime partir en mode minimaliste: nos valises pour 15 jours. La crème solaire,

7. Un bon sac à dos:

A l’aéroport, en randonnée, …

8: Adaptateur de voyage:

Il vous permettra de brancher votre équipement électrique notamment votre téléphone portable et la batterie de votre appareil photo. Même si bien souvent les hôtels disposent de prises usb dans les chambres, ce n’est pas encore le cas partout.

Nous avions opté pour un adaptateur international de ce genre: adaptateur universel

Il peut s’utiliser aux USA, en Grande Bretagne.. et à la maison.

9: Forfait téléphone : à lire dans cet article

10. un carnet de note:

Lors de la préparation de ton road-trip, je note dans un mini carnet les étapes de notre road-trip avec une liste des choses à faire, les horaires des lieux à visiter, les numéros utiles, .. même si nos téléphones contiennent beaucoup d’info, j’ai toujours la crainte d’être à court de batterie ou simplement de perdre mon téléphone.

Top 5 de notre road-trip dans le Midwest

Le meilleur de nos deux semaines passées entre L’Illinois, l’Iowa, Le Minnesota et le Wisconsin :

1. CHICAGO:

Coup de coeur pour cette ville! Déjà visité en plein hiver, il y a 10 ans, c’était du pur bonheur d’y revenir par un temps plus doux. La visite de la ville en bateau sur le Chicago River est un must-do.

 

IMG_3451

2. La gentillesse de la population:

C’est tellement frappant dès l’aéroport! On vous adresse facilement la parole, on vous demande d’où vous venez, on conseille très bien. On y rencontre peu de touristes étrangers, mais beaucoup de personnes qui ont voyagé partout dans le monde ravies d’échanger avec vous. Idéal quand on veut exercer son anglais!

 

3. L’automne sur le North Shore du lac Supérieur:

pour les couleurs de l’automne, les derniers feux de camp sur la plage, la forêt à perte de vue, le lac et son incroyable immensité.IMG_4595

4. Le match de baseball :

On est allé voir jouer (perdre) les Cubs, une des deux équipes  de Baseball de Chicago, au stade « Wrigley Field ». Ambiance garantie ! Le match presque 3 heures, les règles sont compliquées à comprendre mais 3/4 du fun se passe dans les gradins et les couloirs.

IMG_3056.JPG

5. La route :

On a passé beaucoup de temps à rouler, souvent quasi seuls, sur de longues lignes droites à travers champs, forêts interminables et aussi le long du Mississipi. J’avais beaucoup redouté ces moments, de peur de nous en lasser. Au final, on a beaucoup apprécié. On a pu voir une Amérique simple avec de charmantes petites villes.

IMG_5001.JPG

 

Top 5 des choses à faire à San Francisco

On a passé 4  journées dans la ville mythique de la côte ouest américaine. La ville est époustouflante de beauté, rien qu’à atterrissage on a été gâté :

IMG_0186.JPG

C’était mon deuxième séjour à San Fran. A chaque fois, j’y suis allée fin septembre/début octobre. Et à chaque fois, le temps était parfait. Il a même fait très chaud pendant quelques jours ( quasi 30 °C) et aucun fog ne couvrait le Golden Gate.

On n’a pas eu le temps de tout voir, voici ce qui nous a plu avant tout :

  1. Monter dans un Cable Car:

Je dirais même d’y monter plusieurs fois. Sérieusement!

Il peut y avoir beaucoup de monde à certains arrêts. Le temps d’attente est très long. Ne vous découragez pas.

Coup de coeur pour les « gripmen » qui les conduisent, en plus de maîtriser la conduite à la perfection ils sont très sympas. Les lignes où les voitures tournent sur des plateformes  en fin de parcours sont les lignes 59 et 60. A voir!

IMG_0454.JPG

lien vers une vidéo : cable car

Combien ça coûte?  C’est 7 $ le voyage.  Si vous possédez la Carte « muni » pour les bus, le trajet sera moins cher ; pas de réduction avec la carte BART du métro.

2. Manger un clam chowder :

Une soupe de palourdes crèmeuse servie dans un sourdough bread bowl. C’est un classique!

Pour l’adresse : on s’est arrêté chez « Boudin Bakery » sur Fischersmen’s Wharf parce que j’avais trop faim au retour de la visite d’Alcatraz. Avec une petite bière « Achor Steam « , on était bien content.

img_0338.jpg

Quelqu’un aurait une autre adresse à recommander?

3. Visiter Alcatraz:

Attention à bien réserver vos tickets en avance ( un mois ) avant votre arrivée.  Lien vers la compagnie en charge des visites: « Alcatraz Cruises ». (environ 33 $)

Ici : alcatraz cruises

Mais pas de panique, si vous vous y prenez trop tard! D’autres organisateurs vendent des « pack » comprenant la visite du site  + un tour de la ville en bus par exemple. Cela vous reviendra plus cher mais vous pourrez y aller. (environ 100 $)

Une agréable visite de l’ancienne prison! A l’aide d’un casque audio (existe en français ), on est plongé dans la vie quotidienne des prisonniers et gardiens. Très ludique!

 

IMG_0314

Cela faut le coup rien que pour la vue sur la skyline de San Francisco. Attention, le vent souffle il fait frais sur l’île!

IMG_0330

Un ancien détenu était présent ce jour là pour la promo de son livre. Apparemment, c’est fréquemment le cas.

img_0335.jpg

William Baker, un ancien détenu d’Alcatraz.

Il existe des visites de nuit, qui a déjà tenté l’expérience? C’était comment?

 

4. Traverser le Golden Gate à pied ou en vélo :

L’un de mes plus beaux souvenirs de notre voyage ! On a loué nos vélos chez BasicallyFreeBikeRentals

Ils offrent la valeur de la location à dépenser dans leur magasin (qui est sur la route menant au pont). Ben oui, J’ai eu la bonne mauvaise idée de ne prendre que mes  satanées Converse pour ce road-trip. Trop mal aux pieds au bout d’une journée, on est vite allé dans ce magasin pour acquérir une paire de New Balance avec le bon d’achat. Je les ai pas quittées du voyage. Maintenant aux USA, pour moi, c’est une paire de baskets confortables et basta!

IMG_0237

Il existe d’autres loueurs du côté du Fischerman’s Wharf, ils vous attendent sur le Pier 49 avec des offres incluant le retour avec le ferry.

On avait voulu, à l’origine, traverser le pont jusqu’à Sausalito et revenir en vélo … mais faut savoir que ça grimpe pas mal au retour. De plus, après un bon petit restau italien, on se sentait plus trop d’attaque pour pédaler. Alors, on a pris le ferry comme tout le monde. Quand vous posez votre vélo à bord, retenez bien le numéro du vôtre. Une dame avait embarqué celui de monsieur… elle n’avait pas fait attention au numéro.

On recommande la balade, les points de vue sont superbes!

 

5. Visiter le Japanese Tea Garden :

Pour y contempler des jardins de toute beauté :

IMG_0396

et d’y boire un bon thé vert !

IMG_0398

8 dollars l’entrée. Il est situé dans le Golden Gate Park non loin du Jardin Botanique.

Bon plan: entre 9h et 10 le lundi, mercredi et vendredi c’est gratuit!

coordonnées ici: Japanese Tea Garden

 

Le reste des activités que nous avons testées fera l’objet d’un article plus complet. De même, on a quelques regrets on en reparlera aussi plus tard dans un autre billet…

Le top 5 des blogs à suivre pour préparer son road-trip

Pour chacun de nos voyages, je m’inspire de nombreux blogs, guides et forum. Voici une mini sélection de mes préférés:


1.« Lostintheusa »: découvert à peine cette année, le site de JP et Delphine regorge de bonnes adresses et idées. Mention spéciale pour leurs descriptions et leurs recherches d’hôtels indépendants. Aussi, ils sont rares les articles sur les Lost States. Merci à eux!

Check it out here: bloglostintheusa

2. « Le blog de Mathilde » : un incontournable! Mathilde est une expat’ française vivant à Boston. Elle nous livre tous ses conseils pour préparer un road-trip ou un city trip aux USA. On y apprend aussi beaucoup de choses. Elle nous fait rêver!

A lire:  leblogdemathilde

3. « Milesandlove »  : des conseils et des photos de grande qualité! Ils réussissent à capturer la beauté des lieux : SUBLIME!

lien ici : milesandlove

4. « Vagabrothers » : c’est l’histoire de Marco et Alex, deux frangins qui parcourent le monde entier. Ils possèdent également une chaîne Youtube. Ils vivent en Californie quand ils ne sont pas à l’autre bout du monde.

lien ici: vagabrothers

5. « Passion Amérique« : j’en n’oubliais presque le meilleur ! Vos principales questions trouveront réponses claires et précises sur ce blog.

Blog PassionAmérique

Top 5 de notre road-trip en Californie

Voici une liste de mes 5 plus beaux souvenirs de notre séjour en Californie en septembre 2017 :

1. La balade en vélo à San Francisco:

En particulier traverser le Golden Gate Bridge et pédaler jusqu’à Sausalito. Pour l’avoir fait en voiture, ce n’est pas comparable. La baie est splendide, là on prend vraiment le temps d’apprécier la vue.  En descendant jusqu’à Sausalito, on y a croisé un cortège de mariage entièrement composé de bikers en costume-cravatte et tenues de cérémonie : unique! Le retour était plus ardu, alors on a fait comme un très grand nombre de touristes : on a prit le ferry.

IMG_0253IMG_0229

 

2. L’arrivée dans Yosemite Valley:

Ceux sont les miles de la Old big Oak Flat Road avant Tunnel View à l’intérieur du National Park qui m’ont le plus marqué. Le paysage de cette route qui change de plus en plus…l’odeur des pins, à cet endroit on devine au loin la beauté de la vallée.

IMG_0505IMG_0502

 

3. Le coucher du soleil à Morro Bay:

Fin d’après-midi : la voiture garée sur le long d’une plage, quelques maisons en bois,  quelques enfants sur la plage, un couple et leur chien, deux surfeurs dans l’eau. On a adoré marcher longuement sur cette plage. On s’imaginait vivre là!

IMG_0819IMG_0837

4. Le coucher du soleil à Santa Monica :

Le grand classique. A ce moment là, tout le monde se tourne vers le soleil et admire celui qui, tout doucement, se pose sur l’océan pacifique avant de disparaître. Comme à la fin d’un spectacle,  on applaudit tous la scène!

IMG_1080

 

5. La laverie :

L’un de notre plus chouette souvenir, bizarrement, c’est le passage à la laverie automatique du coin! Niveau bagage, on avait décidé de partir avec un mini trolley chacun. Alors forcément, à mi-chemin il nous fallait nettoyer notre linge. Je ne sais pas ce qui nous a tellement plu dans cette expérience: le fait d’ être parmi les habitués du quartier? D’y croiser le maniaque qui frotte son linge blanc pendant de longues minutes et d’ écouter le petit groupe de femmes qui plient avec soin leurs affaires tout en discutant gaiement en mexicain. Ou, peut être, est-ce simplement la satisfaction d’avoir du linge propre qui sent bon.  Va savoir..

IMG_0683

Road trip California – de San Francisco à Los Angeles

Les grandes ligne de notre road-trip de deux semaines en Californie automne 2017:

Il ne s’agit pas de la fameuse boucle avec les grands essentiels de l’Ouest américain, à savoir, San-Francisco, Yosemite, LasVegas, LA.

Ici, c’est un road-trip avec des étapes de 2 à 3 jours dans le même secteur, surtout dans le même lit! Pour notre premier voyage aux USA ensemble, on voulait y

aller doucement..on s’est donc concentré sur San Francisco, le parc de Yosemite, la côte jusqu’à LA.

 

  1. Arrivée San Francisco (Air BnB)
  2. San Francisco : Golden Gate Bridge Sausalito
  3. San Francisco : Visite AlCatraz
  4. San Francisco : Japanese Tea Garden, Height Hasbury

 

IMG_0211

 

5. route vers Coulterville à l’ouest de Yosemite National Park : hiking

6. Yosemite National Park : hiking

IMG_0571

 

en voiture direction la côte en passant les vergers de la Californie

7. Monterey

8. Monterey Carmel by  the sea : Aquarium

 

Bixby Bridge

route le long de la mythique Highway 1 !

Hélas, la route était toujours barrée suite aux effondrements de terrain à Big Sur. On y reviendra un jour, c’est obligé! On a fait un détour via une interstate pour rejoindre la prochaine étape.

 

9. Cambria : Morro Bay, les éléphants de mer à Piedra Blancas..

IMG_0798

on continue la route le long du pacifique vers LA, les paysages sont magnifiques, on y fait un stop à Solweig pour le kitsch mais à refaire on s’arrêterait plutôt à Santa Barbara.

 

10. Venice Beach : Venice canals

11. Venice Beach: Hollywood Bd, Griffiths Observatory

12. Venice Beach: Downtown LA

13. Venice beach: beach, Santa Monica pier et shopping

IMG_0980

 

 

Top 5 des applications à télécharger road-trip USA

Voici notre top 5 des appli à avoir dans son smartphone :

  1. Waze: plus la peine de payer le GPS avec la location de voiture, ni de prendre avec toi ton propre GPS. « Waze », tu verras, est l’application à avoir pour te déplacer.  Même en arrivant en zone blanche, du moment que ton itinéraire est dans ton portable le mode GPS te guide. Testée en Californie et approuvée dans le Midwest. Les limitations de vitesse, la présence de la police, les incidents sur la route… tout y est. appli waze sur Android et site waze

 

  1. Booking : (gratuit) l’aventure c’est aussi de réserver ses nuits à l’hôtel au fur et à mesure. Avec Booking, tu peux réserver dans la journée pour le soir. Evidemment, rien ne t’empêche de réserver 6 mois en avance^^ appli Booking sur Androidsite booking

 

  1. AirBnB: (gratuit) on aime alterner séjour à l’hôtel et séjour chez l’habitant, alors on utilise l’appli AirBnB. Elle nous permet de communiquer avec nos hôtes avant notre arrivée. Jusque là, nous n’avons jamais eu de soucis avec les hébergeurs. Au contraire, les locations via la plateforme font partie de nos plus beaux souvenirs. Les américains sont, en général, très gentils et hyper accueillants. Les clés vous attendent souvent sous le tapis (si la porte n’est pas laissée ouverte pour vous). Cela dit, après les différents frais de service, la nuitée vous reviendra souvent plus chère que dans un petit hôtel ou môtel. Si vous partez avec un budget serré, privilégiez airbnb pour des séjours de quelques jours, situés en pleine ville, vous pourrez vous faire à manger vous même. Par exemple, à Venice Beach, notre logement était à 10min d’un Whole Foods (enseigne que l’on adore, par ailleurs) appli AirbnB sur Android site airbnb

IMG_0889

Chez Tony et Claudia, un logement rien que pour vous, avec kitchenette et salle de bain, dans leur jardin à Venice Beach.

  1. « Simple Tip Calculator » : (gratuit) à chaque addition dans un restaurant, c’est la même chose, il ne faudrait surtout pas oublier de laisser le pourboire. Parfois, le montant est suggéré au bas de l’addition et souvent il ne l’est pas.. On a trouvé que l’application nous facilitait le calcul. application Simple tip sur android

 

  1. « Spotify »: (payant) qui dit road-trip aux USA dit beaucoup de temps passé sur les routes et dans l’avion. Ecouter les radios locales, c’est sympa mais avoir sa propre bonne playlist dans son téléphone ça fait du bien aussi! appli Spotify sur Android

 

IMG_3794